Pour booster un site internet, il faut l’optimiser pour le SEO et donc mettre en place certaines actions. Il existe deux grandes familles d’actions en SEO, le onsite et le offsite.

La première consiste à optimiser le SEO d’un site grâce à des actions à l’intérieur du site ; la seconde grâce à des actions externes au site. Il est important de combiner des actions de ces deux familles.

Avec 1.4 milliard de sites internet dans le monde, le fait de créer son site internet ne suffit plus pour être visible sur le net. C’est pourquoi on vous fait part de quelques actions SEO onsite et offsite confondus, pour booster votre site internet.

Être responsive

Si on commence par ce point, ce n’est pas pour rien.

Aujourd’hui, 53% de l’usage d’internet est réalisé sur mobile. En d’autres termes, l’utilisation mobile d’internet a pris l’avantage sur l’utilisation desktop.

Et donc ? Eh bien votre site doit être adapté aux mobiles !

Pour adapter son site pour le mobile, il faut avant tout avoir un design responsive. C’est à dire un design qui s’adapte à tous les supports, aussi bien desktops que mobiles.

Si vous n’êtes pas sûr du design de votre site, testez son responsive au plus vite sur votre smartphone.

Si vous êtes sur le point de créer un site internet, ne négligez pas cet élément. Il est plus simple de concevoir un design responsive avant et pendant la création d’un site, que de revenir dessus une fois le site créé.  

Localiser son site

Avec la croissance du taux de l’utilisation mobile de l’internet, beaucoup de recherches sont aussi locales, c’est à dire qu’elles sont utilisées pour rechercher une information qui comprend une indication de localisation géographique. Comme “ bistrot 75002” ou “ bowling Montpellier”

Pour localiser votre site internet, commencez par vous créer une page Google My Business. Alimentez-la de contenus visuels et invitez vos clients à y laisser un commentaire.

Puis, introduisez des indications de lieux dans vos contenus et titres de contenus. Par exemple “Top 10 des restaurants italiens à Paris”.

Enfin, essayez d’obtenir des backlinks venant de sites influents dans votre secteur géographique. Votre ville, votre quartier, votre pays, selon l’échelle de votre business. Les sites influents peuvent être votre mairie, une association reconnue par la ville, le journal ou magazine de la région, etc …

Placer des liens, encore et encore !

D’ailleurs en parlant de backlinks, êtes-vous conscient de l’importance et de la puissance des liens ?  

Vous devez créer un maillage interne, c’est à dire lier des pages de votre propre site entre elles. Votre maillage interne doit être clair et cohérent, liez donc les pages qui traitent de même thématique. Cela permettra de créer un parcours de navigation, en plus d’améliorer votre SEO.

Mais il n’est pas seulement questions de liens internes, il faut aussi prévoir des liens externes et des backlinks.

Les liens externes sont des liens que vous placez dans le contenu de votre site, qui redirigent vers d’autres sites autre que le vôtre. Attention, il est important de ne pas citer des sites à faible autorité. Plus vous placerez des liens de sites influents, plus google considérera que votre site est lui aussi pertinent. Autrement dit, entourez-vous bien pour prouvez que vous êtes fiable.

Pour ce qui est des backlinks rappelons tout d’abord qu’il s’agit de liens placés sur d’autres sites pointant vers votre site. Le principe est très simple plus l’on parle de vous, plus votre lien est cité, plus vous êtes une personne à forte notoriété et donc pertinente selon Google.

Bien sûr, il semble difficile de faire en sorte que l’on parle de vous, mais il y a des solutions. Comme se lancer dans le Guest Blogging ! Un article qualitatif de votre plume offert à un site gratuitement en échange d’un lien vers votre site dans cet article. Un deal gagnant-gagnant puisque votre hôte gagne un article gratuit pour son site et vous gagnez un backlink.

De la densité, de la qualité et de la régularité !

À propos d’article, connaissez-vous les critères d’un bon contenu web ?

Pour être parfaitement optimisé, votre contenu se doit d’être dense. En effet, il semblerait que Google considère plus pertinent un article de près de 1 000 mots.

Mais ce n’est pas tout, votre contenu doit être dense mais aussi qualitatif, sans ça, vos visiteurs ne le trouveront pas intéressant. Or, si vos visiteurs ne le trouvent pas pertinent il n’y resteront pas et votre taux de rebond augmentera. À savoir qu’un taux de rebond élevé n’est pas bon signe pour votre SEO.

Pour finir, vous devez être régulier et publier du contenu fréquemment. Vous ne pouvez pas vous permettre de publier un article par an. En diffusant du contenu régulièrement, vous mettez à jour votre site et informez ainsi Google qu’il est actif.

Sans compter qu’en le mettant à jour régulièrement, vous habituez google a scanner votre site tout aussi régulièrement et donc à faire un bilan de votre SEO plus fréquemment. N’hésitez pas à lire cet article pour améliorer votre contenu.

Enrichir son champ sémantique

1 000 mots, vous trouvez cela long ? Dites vous que cela vous permettra d’être encore plus utile à votre audience en lui proposant des contenus plus explicatifs et plus détaillés, mais qu’en plus cela vous permettra d’enrichir et de développer votre champ lexical.

Or, avoir un champ lexical enrichi est extrêmement important. Vous devez donc définir le champ lexical qui découle du mot clé sur lequel vous souhaitez positionner un contenu.

Ici, disons que si le mot clé est SEO, le champ lexical, c’est à dire la famille de mots, qui en découle pourra contenir :

  • Référencement naturel
  • trafic
  • netlinking
  • SERP
  • moteur de recherche
  • site internet
  • etc,

Cette liste est non exhaustive, mais cela vous permettra d’avoir une idée de ce que l’on entend lorsque l’on vous parle de champ sémantique enrichi.

Vous devez, en fait, utiliser tous les termes en lien avec vos mots clés afin de faire comprendre à Google et aux autre moteurs de recherche que votre contenu traite d’un sujet en particulier et qu’il est riche et qualitatif.

Ceci dit, attention à toujours respecter vos lecteurs. Ne faites pas obstacle à la lisibilité de vos contenus pour simplement faire plaisir à Google.

Ne pas oublier ses balises et meta descriptions

Passons maintenant à des points plus techniques. Les balises et les metas ! Indiquer vos balises est une obligation, et pourtant on a tous tendance à les oublier.

Balises title, balises Hn, balises alt et meta description.

La balise title d’une page est équivalente à son titre. C’est le titre qui apparaîtra sur les résultats de recherches des moteurs. Il faut donc qu’elle soit attractive, claire et cohérente avec le contenu de la page.

Les balises Hn, à ne pas confondre avec la balise title, sont destinées à structurer vos contenus. La H1 est le titre de votre contenu (et non de votre page), la H2 le sous titre, la H3 le sous titre du sous titre, etc … Faites attention à bien respecter la graduation: H1, H2, H3, H4, etc.

La balise alt est le texte alternatif attribué à une image. Les moteurs de recherche ne savent pas lire nos visuels, il ne sont pas capable de dire de quoi il s’agit si nous ne les aidons pas. Pour les aider il faut renseigner la balise alt de l’image. Attention il ne s’agit pas d’une description de plusieurs lignes mais simplement de mots clés.

Pour finir la meta description est une description de votre page. Elle apparaît sous votre lien dans les résultats de recherche. Comme la balise title, elle doit être attractive et descriptive afin de pousser l’internaute à cliquer sur votre lien. Le but étant d’indiquer à l’internaute ce qu’il trouvera sur votre page et de l’inciter à cliquer.

Notez que toutes les balises et meta description doivent être différentes sur chacune de vos pages. Pour optimiser ces balises à fond, placez y vos mots-clés en début de phrase.

Passer au HTTPS pour plus de sécurité.

En 2018, tout porte à croire que la sécurité est mise à l’honneur. En effet, Google a annoncé qu’en juillet 2018, les sites en HTTP seront notifiés par google chrome comme non sécurisés. Une mention qui fera certainement fuir nos internautes et qu’il ne faut pas négliger. Sans compter que Google Chrome est largement plus utilisé que Firefox, Safari et compagnie.

Alors, n’attendez pas la date butoir et faites passer votre site sous le protocole HTTPS qui garantit la sécurisation des transferts d’information entre client et serveur. Il vous suffit d’acheter un certificat de sécurité SSL  et de faire la manipulation nécessaire pour faire passer votre HTTP en HTTPS.

Il ne vous reste plus qu’à mettre en pratique ces conseils afin de booster le SEO de votre site internet !

 

Top 7 des actions SEO pour booster votre site internet
5 (100%) 1 vote