Le Growth Hacking , concept que l’on voit se multiplier partout sur le web est-il simplement un buzzword ou une stratégie online pérenne ?

Apparu dans les années 2010, le Growth Hacking est devenu le modèle de référence de développement des start-ups . L’objectif : mettre en place des techniques à effet de levier pour accélérer la croissance d’une entreprise. Il s’agit autant de méthodes définies tels que le SEO, l’analyse des données, l’inbound marketing,etc. qu’une stratégie de développement dite “lean” afin d’accomplir son but ultime : la croissance d’un business.

Temps estimé pour lire l’article : 3 minutes

growth hacking buzz

Le Growth Hacking, cherche à optimiser les metrics AARRR  (Acquisition, Activation, Retention, Referral, Revenue) par tous les moyens. La notion de hacking renouvelle les méthodes traditionnelles du marketing et les pousse à leurs limites. Après cette courte introduction, voyons les arguments qui peuvent nous faire dire que le Growth hacking est un Buzzword.  

 Le Growth Hacking buzzword : Oui !

Le Growth Hacking a pour objectif ultime de faire croître une startup par l’attraction et la fidélisation d’un maximum d’utilisateurs sur une cible précise sur le net. Par conséquent, il n’est pas étonnant que le terme même de Growth Hacking soit tenté de faire parler de lui.  Le Growth Hacking est alors sur la toile, considéré comme un buzzword lié à la transformation digitale.

On constate, au regard des données de Google Analytics, l’augmentation de l’apparition du terme de Growth Hacking, depuis 2013, en France.

growth hacking buzzword

Les Growth Hackers ne seraient-ils pas simplement des opportunistes? Ils surfent sur la vague d’un succès grandissant et d’un marché en ébullition en remettant de vieilles pratiques au goût du jour par le simple changement de l’appellation du métier? Growth Hacking et web marketing ne définissent-ils pas la même chose ?

Le Growth Hacking buzzword : Non !

Le Growth Hacking, bien que surfant sur la vague du succès, représente une forme d’évolution du marché. Utilisé par des start ups digitales, le Growth Hacking cherche à acquérir à et à fidéliser des utilisateurs, donc les futurs clients d’un service ou d’un bien, à moindre coup (ROI positif). Le Growth Hacking est une extension du web marketing dans le sens où il n’y a pas de « mode d’emploi ». Le Growth Hacking  n’est pas un Buzzword, il représente plus un mode de pensée de la « bidouille ».

 hackers buzzword

Il est le reflet réel d’une transformation des pratiques professionnelles et témoigne d’une évolution du marché de l’entreprenariat vers un quasi doublement  du nombre de startups entre 2012 et 2013 et pour lesquelles il y a un besoin. Si le nombre de start up explose, il est naturel de voir se développer un nouvel état d’esprit. Le web a décidé de nommer Growth Hacking ce qui reflète cette évolution des pratiques. Le Growth Hacker n’est donc pas seulement un web marketeux, il a aussi des connaissances en développement web et sait user de sa créativité & de son sens de l’analyse.

buzzword growth hacking

Il y a une confusion sur la notion du Growth Hacking. C’est ce qui fait que l’on pourrait le catégoriser comme buzzword.  Que fait concrètement le Growth Hacker ? Il n’y a pas une définition unique. Il n’y a pas non plus de méthodes absolues, puisqu’il faut chercher sans cesse à innover et à se démarquer des autres hackers. Ainsi, le Growth Hacker met au point ses propres stratégies, il essaie, expérimente, analyse et recommence en se servant d’absolument tout ce qui peut viser à réaliser ses objectifs.

Le Growth Hacking : des exemples concrets.

L’exemple historiquement connu dans le Growth Hacking reste celui de Hotmail.  Pour attirer un maximum d’utilisateurs, le service de messagerie avait ajouté une signature à la fin de chaque mail. Cette signature personnalisée, attractive et peu commune a augmenté le nombre d’utilisateurs à 1 million en moins de six mois.

 growth hacking hotmail

Airbnb, la startup de location immobilière entre particuliers, a connu des débuts difficiles. C’est par une série d’expériences ingénieuses qu’elle est devenue ce qu’elle est aujourd’hui. On peut par exemple citer :

  • L’utilisation de la base de données de   Craiglist pour  rediriger l’utilisateur vers Airbnb.
  • La mise à disposition gratuite de photographes professionnels pour les personnes souhaitant mettre mieux en valeur leur bien en location.

Le Growth Hacking buzzword en résumé ?

  • Le Growth Hacking est une émulsion, un état d’esprit de débrouillardise, un mélange entre marketer, développeur et analyste. Il se développe au fur et à mesure qu’émergent des start ups.
  • C‘est un buzzword dans le sens où son utilisation connaît une croissance radicale depuis 2013 . Le Growth Hacking  il apparaît en France en parallèle au boom des startups.
  • Le Growth Hacking  reflète une transformation structurelle du marché, en parallèle avec l’apparition de start ups. Sans délaisser les méthodes de marketing traditionnelles, le Growth Hacking innove.  Il vise l’emploi de nouvelles méthodes afin de parvenir à son objectif : la croissance rapide d’un business.
Si vous aimez mettez 5 stars !
The following two tabs change content below.

Julie Grosclaude

Toujours curieuse et en quête d'apprendre de nouvelles choses, le web et les technologies sont des domaines qui me fascinent. Je suis spécialisée dans la gestion de projet digitaux.

Derniers articles parJulie Grosclaude (voir tous)