Bonjour à tous, aujourd’hui on va parler des navigations à facettes et des impacts sur le SEO. Ce n’est pas un article destiné à des novices mais plutôt à des personnes qui sont déjà un peu sensibilisées au SEO. Voici les sujets que l’on va aborder :

  • La navigation à facettes, qu’est-ce que c’est ?
  • Quel impact sur votre SEO ?
  • Les pièges à éviter pour votre référencement
  • Mes conseils pour transformer les faiblesses de la navigation à facettes en arme pour votre SEO !

Besoin d’un expert seo ?

Navigation à facettes : définition

La navigation à facettes est un mode de navigation proposé à l’internaute, qui s’applique généralement sur les sites d’e-commerce ou sur les marketplaces, et qui permet de naviguer sur différente facettes d’un produit.

Imaginez que vous vendiez des cubes et des ronds de couleur verte ou blanche et de taille S et XL. Certains utilisateurs voudront spécifiquement des ronds, d’autres des formes en noir, et d’autres des objets ronds, noirs, en XL. La navigation à facettes est née afin de pouvoir rendre l’usage et la recherche de produit plus simple pour l’internaute.

Navigation facettes

Vous vous en servez quasiment tous les jours sans vous en rendre compte sur Amazon, Ebay, ou Airbnb. La navigation à facettes, un terme qui fait peur mais qui n’est finalement rien de plus qu’un système qui permet de trier du contenu facilement pour l’utilisateur. C’est aujourd’hui la norme surtout pour les grosses boutiques. Néanmoins, la navigation à facettes n’est pas forcement la solution miracle ! D’un point de vue macro c’est génial, mais si on va plus dans le détail… ça chatouille !

Navigation facettes seo

Navigation à facettes : bon ou mauvais pour le SEO ?

Nous allons répondre à cette question le plus simplement possible. La navigation à facettes fait partie des bonnes pratiques car elle améliore généralement l’UX à condition qu’elle soit bien mise en œuvre (elle a de nombreux autres avantages en SEO). Si vous ne réfléchissez pas avant de mettre en place une telle méthode vous risquez aussi de détruire votre référencement.

Et oui ! La navigation à facettes a de nombreux avantages mais aussi des inconvénients (Duplicate content, page vide, spider trap,…). D’où l’importance de réfléchir avant d’agir ! Je vais tenter de donner quelques bonnes pratiques, mais, chaque site ayant ses propres produits, il est très important de réaliser son propre audit de navigation à facettes pour éviter d’appliquer des stratégies lambda qui ne fonctionnent pas chez vous. Le meilleur conseil que peut vous donner n’importe qui en SEO surtout pour 2019 ! Mettez-vous à la place de vos utilisateurs, chacun d’entre eux a des envies (et Google est l’un de vos utilisateurs les plus fidèles, il faut donc aussi le contenter, il parlera de vous autour de lui !).

Navigation à facettes : les pièges pour le SEO

On commence par les pièges de la navigation à facettes pour le SEO, ça permettra par la suite de comprendre comment résoudre ces problèmes.

Le duplicate content

Le plus évident est bien évidemment le risque de duplicate content. Créer une liste filtrée dans un sens ou dans un autre peut potentiellement créer des pages qui sont totalement les mêmes.

Imaginez maintenant que vous ayez dans votre shop une section pantalon. Si vous sélectionnez les pantalons avec un filtre « tailles », (XL ou L) vous aurez sûrement 2 pages similaires.

Navigation facettes contenu dupliqué

Dans mon exemple, je pars du principe qu’on a les même pantalons en tailles XL et en taille L, et là, bam, duplicate content (On est d’accord c’est un mauvaise exemple, en temps normal on ne filtre pas par taille, justement, car dans la grande majorité des cas ça n’apporte pas de valeur dans un index d’un shop, mais quelques fois ça peut servir).

La navigation à facettes a une incidence directe sur le nombre de pages indexables et donc sur l’augmentation du contenu similaire ! Une des solutions si vous souhaitez quand même utiliser ce genre de filtre, c’est la balise canonical !

Les pages vides

Deuxième exemple de cas qui arrivent très souvent, les pages vides (Attention, encore un super exemple, merci à Francis de 13 Grammes de m’inspirer au quotidien).

Supposons que vous ayez une boutique de figurines Pokémon et que vous avez opté pour une navigation à facettes avec disons 3 critères possibles : La couleur, la taille et la rareté des Pokémon. Si vous choisissez par exemple les Pokémon bleus en grande taille très rares, vous aurez sûrement peu (- de 5 résultats) voire pas de résultats, et pourtant la page /pokemon/bleu/rare existera, ainsi que la page /pokemon/rare/bleu.

2 pages inutiles car n’ayant aucun ou très peu de contenu, qui pourtant existent à cause de la navigation à facettes. (Je précise que je me trompe peut-être pour ce qui est des Pokémon, j’avoue ne pas m’y connaître).

Au passage, je ne vous conseille pas de créer des urls en query string, si vous le faites ça ne change pas le problème, il faudra néanmoins les déclarer sur la search console. Autoriser les query string, c’est aussi potentiellement s’exposer aux attaques diverses, comme l’injection html/sql par exemple, mais ce n’est pas le sujet.

url navigation à facetttes

Le spider trap

Le meilleur pour la fin, on en a parlé un peu sans vraiment en parler dans le paragraphe précédent. Prenez une boutique en ligne de type Amazon, qui vous permet de filtrer vos produits avec des dizaines de filtres différents. Chaque filtre donne lieu généralement à une url, mais, ce n’est pas tout, l’ordre des filtres donne aussi lieu à une url. Ainsi dans le cas des Pokémon :
/pokemon/rare/bleu
/pokemon/bleu/rare

et si on avait aussi les figurines Dragon Ball :

/pokemon/rare/bleu
/dragon-ball/rare/bleu
/rare/dragon-ball/bleu

Bref, l’ajout d’une navigation à facettes crée généralement des milliers de nouvelles urls liées et qui tourne en boucle. Ces urls peu voir pas importantes, en plus de créer les autres problèmes indiqués ci-dessus, consomment votre budget de crawl de manière excessive au détriment des pages intéressantes.

En résumé, la navigation à facettes pour le SEO, c’est une bonne idée mais seulement si c’est bien contrôlé !

Navigation à facettes : les best practices pour le SEO

Vous l’aurez compris, même s’il est simple de créer une navigation à facettes sur vos CMS (WordPress, PrestaShop, Shopify…), il n’en est pas moins important d’y apporter une vigilance accrue !

Voici quelques best practices quand on s’attaque à la navigation à facettes. Elles vous permettront de vos poser les bonnes questions !

Bloquez le crawl

Partons du principe que les filtres que vous laissez utilisables pour l’utilisateur ont été choisis scrupuleusement pour vos utilisateurs. Il n’est pas sûr que ce soit le cas pour Google. L’exemple le plus connu est sûrement celui des ratings. Filtrer par avis client est utile pour l’utilisateur mais ne l’est pas forcement pour Google.

Crawl Navigation à facettes

Il est donc important de classer vos filtres entre ceux qui sont utiles pour Google, ceux utiles pour vos utilisateurs (humains) et ceux utiles pour les deux.

Par défaut, je vous conseille de bloquer le crawl à toutes les urls de votre navigation à facettes, oui toutes ! Puis d’ajouter manuellement en index les urls qui sont réellement pertinentes pour Google et de laisser les autres non indexables, voire non crawlables dans certains cas très spécifiques (nuances plus qu’importantes en SEO !).

En plus de vous permettre de contrôler ce qui est indexable et crawlable et donc d’optimiser votre crawl budget, cela vous permet aussi d’éviter le contenu dupliqué (en le contrôlant). Chaque combinaison doit donc être bien étudiée ! Par la même occasion je vous conseille fortement d’apporter une touche de personnalisation sur chaque url indexé, pour cibler des mots clés plus longue traine. Par exemple : /pokemon/bleu ou /pokemon/bleu/rare.

Il est important de commencer par bloquer pour débloquer plutôt que l’inverse, car une page crawlée et indexée sera plus difficile à retirer de l’index qu’une page qui ne l’est pas encore et qui doit l’être !

Limitez le contenu dupliqué

On a parlé des combinaisons de filtres qui peuvent poser des problèmes du type spider trap ou encore duplicate. Il est assez simple de régler ce problème. Il suffit d’obliger une structure d’url.

Vous avez deux critères A et B par exemple, vous avez donc deux possibilités /a/b ou /b/a, il suffira donc d’obliger la création d’une structure d’url en /a/b et non l’inverse.

Cela n’empêche pas l’utilisateur de choisir le filtre b en premier et d’être redirigé vers la page /b, mais simplement si l’utilisateur choisit ensuite le filtre a il sera non pas redirigé vers /b/a mais vers /a/b.

Autre best practices, quand on réalise une navigation à facettes pour le SEO il faut limiter le nombre de pages inutiles, on en a parlé plus haut. Elles créent encore une fois du duplicate content ou bien dépensent du crawl budget pour rien. Généralement, on dit que si un/une combinaison de filtres mène à une page avec moins de 5 produits alors elle n’a pas à être indexée. En réalité, tout dépendra de votre boutique, si vous avez dans l’index des produits 5 produits avec beaucoup de texte cela peut fonctionner.

Pour les pages que vous identifierez comme « poubelle » ajoutez une balise noindex (ou si vous avez suivi mon précédent conseil, ne touchez à rien, n’indexez pas la page !)

Prévoyez les redirections

Dans le cas des marketplaces ou des sites d’e-commerce (cas d’usage les plus fréquents de la navigation à facettes en SEO), il est très fréquent que les produits / services changent de catégorie, de caractéristiques (prix, avis, stock,…) ou bien qu’ils soient tout simplement supprimés.

Dans ce cas, c’est évident qu’il faut prévoir des 301/2 des produits (ou réutiliser l’url de la page si la page ranke bien), mais ce qu’on oublie parfois c’est que la perte d’un ou de plusieurs produits peut rendre obsolète une url de facettes, il faut donc aussi prévoir des redirections sur des urls filtres qui n’ont plus de produits ou plus assez de contenu !

À chaque changement de catégorie d’un produit, il est donc important de vérifier si des pages ne sont pas désormais moins pertinentes. Par exemple, vous avez un produit avec le filtre a et b que vous supprimez de votre boutique. Créez-vous une routine, faites un test, allez sur le filtre a et vérifiez que le nombre de produits est suffisant et unique (dans une certaine mesure bien sûr), puis dans b, puis dans /a/b. Si l’un des filtres/combinaisons est obsolète, alors vous avez deux choix possibles :

  • Les rediriger en 301 si vous êtes certains que cette section ne sert plus à rien. Dans ce cas on redirigera vers la section la plus similaire pour l’utilisateur, ou la page mère si on n’a pas le choix.
  • Sur l’image on redirigera peut-être sur la collection 2019 ou sur la section pull, à vous de voir ce qui vous paraît le plus user friendly (évitez la homepage si possible).
  • Les rediriger en 302 si vous n’êtes pas certains de ne plus avoir de produits dans cette section dans les semaines qui viennent. Tout se passe dans votre fichier .htaccess à la racine de votre répertoire web !

Attention au maillage interne

Le casse-tête du maillage interne !

La navigation à facettes pour le SEO a pour but de créer des pages utiles aussi bien d’un point de vue UX que d’un point de vue champ sémantique/longue traîne, mais cela permet aussi de créer un maillage interne intensifié et qui peut être TRES bénéfique !

Reprenons l’exemple des Pokémon, si vous vous trouvez sur la page de Bulbizar (un Pokémon vert et commun), il vous est possible d’afficher sur la page de ce produit des Pokémon qui ont les mêmes caractéristiques. On parle de contenu frère/sœur car ils sont au même niveau que Bulbizar. Vous pouvez aussi choisir d’afficher un lien vers l’index des produits Pokémon verts communs, on parlera alors de lien mère.

La navigation à facettes crée de nombreuses urls mais le maillage interne n’est pas induit ! Ajouter des liens vers les frère, sœur ou mère n’est pas forcement toujours une bonne idée. Par exemple, dans le cas où le produit appartient à une fiche mère avec trop peu de résultats et donc une page qui ne nous intéresse pas, on préférera peut-être rattacher cette page à sa grand-mère ! C’est également vrai dans le cas où vous vendez des produits très spécifiques qui certes ont la même page mère mais qui n’ont rien à voir. Il faut donc, une fois toutes les autres étapes bien orchestrées, penser au maillage de chacune de vos pages, en gardant en tête la logique, le bon sens.

Voilà c’est fini ! Si cet article vous a permis de mieux comprendre les tenants et aboutissants de la navigation à facettes pour le SEO (et pour l’UX), N’hésitez pas à partager l’article ! Ça m’aide beaucoup 🙂 Je vous prépare un autre article sur l’analyse de logs donc si vous voulez être tenu au courant inscrivez-vous !

Navigation à facettes SEO : Explication et best practices
5 (100%) 17 votes